Il y a tellement de sujets d’indignation que je ne sais plus répondre à tous.

Partageons !

C’est un aveu d’impuissance face à l’inertie publique.
Il y avait en ce mois d’août 2023 une dizaine de projets urbanistiques et d’enquêtes publiques à Durbuy qui piétinaient largement le bon sens climatique.
Je peux m’indigner, me fâcher ?
Râler ? Injurier les gens ?
Tout ça n’a pas de sens. Plus je gratte, plus la solution s’éloigne. Sans doute n’y en a t-il pas.
J’ai un coup de blues. Un coup de blues Wallon:

“Quand l’reveil sonn’ tout les djoûs au matin
Dji mets mes pîs dins mes pantouffes” (W Dunker)

C’est un peu ça le problème.
Personne ne veut bouger, ne veut changer.
Chaque matin, on met ses pantoufles.
Ni les riches, ni les pauvres. Ni les courageux, ni les fainéants.
Finalement, je n’ai répondu qu’à la honteuse demande du Groupe Coucke concernant le labyrinthe de Rome.

Ce matin, j’ai reçu un suivi de dossier de la commune de Durbuy autorisant la construction d’une piscine et poolhouse.
Les deux ou 3 pages de réquisitoire que j’avais écrites sont résumés par ces mots: le réchauffement climatique.
De l’utilisation de l’eau et du gaspillage, pas un mot. Pourtant pour remplir cette piscine, le propriétaire utilisera plus d’eau que 4 ménages Durbuysien moyens durant 1 an.

Demain sera plus beau !

source: https://www.flickr.com/photos/home_of_chaos/5494385579 thierry ehrmann


Partageons !
Author: Bernard Adam
Cuisinier à la retraite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

38 − 32 =