Avis rendu concernant le dossier 2023/0029 aménagement d’un logement (Gîte) en zone verte chemin du Canal12 à Bomal

Partageons !

Vous trouverez ci dessous notre argumentaire.
Comme il existe déjà à cet endroit deux gîtes de grande capacité, nous nous sommes concentré sur le bruit touristique à cet endroit et son impact sur les humains, la faune et la flore.

Collège Communal de Durbuy
Basse Cour 13 à 6940 Durbuy
urbanisme@durbuy.be

Monsieur le Bourgmestre,
Mesdames et Messieurs les Echevin.e.s,
Madame Rensonnet,

Vous trouverez ci-dessous nos remarques concernant le dossier
2023/0029. AMVIAL (T. Vancauwenberghe) demeurant Sint Pietersstraat 6 à 9890 GAVERE.
Le terrain concerné est situé Rue du Canal, 12// 2 à 6941 Durbuy et cadastré division 4, section B n°136N.

Etat des Lieux
—————-

Le terrain est déjà construit bien que situé en zone verte.
Il se situe également en zone inondable et régulièrement inondé.

Divers travaux ont été effectués dont les relèvements des murs de protection/anti-crue.
Nous relevons à ce sujet que la création ou le relèvement de murs anti-crues reporte le
problème en amont ou en aval du lieu où il sont construits. C’est un phénomène connu.

Les bâtiments existants abritent 2 gîtes pour un total de 42 logements possibles (Source Booking.com).
De toute évidence le logement projeté ajoutera un troisième gîte.

 

Argumentaire
———————
Nous ne souhaitons pas nous étaler sur l’utilité de continuer à transformer des habitations en gîtes dans des zones d’habitat destinées aux habitants et non aux touristes.
Nous savons le Collège allergique à ce type de remarque.

Il nous est revenu à plusieurs reprises que ce(s) gîte(s) était très bruyant et que malgré des démarches effectuées auprès du Bourgmestre et du propriétaire du gîte, il n’y avait pas d’amélioration (s)
Y ajouter un troisième logement ne risque pas de modifier positivement le situation.

Le bruit est une nuisance environnementale majeure.
Si j’en crois la RW (http://environnement.sante.wallonie.be/home/lenvironnement-sante/autour-de-moi/bruit/page-1.html) il est même un risque pour la santé majeur en Wallonie.
Extrait :

• L’effet biologique le plus connu est l’atteinte au sommeil. Absorbant en moyenne un tiers de notre vie, celui-ci est censé nous permettre de récupérer nos forces physiques et mentales. Il en va tout autrement lorsque des nuisances sonores s’attaquent à notre sommeil. Le bruit peut évidemment retarder la phase d’endormissement ou empêcher toute nouvelle plongée dans le sommeil après une phase de réveil. Mais il peut aussi entraîner des modifications dans les différentes phases du sommeil (sommeil paradoxal, sommeil profond…) qui, là non plus, ne sont pas nécessairement perçues par le dormeur. Les conséquences potentielles sont nombreuses : irritabilité, somnolence, réduction des performances, anxiété, hausse du risque d’accident, etc.

• L’exposition à des niveaux élevés de bruit peut aussi provoquer des désordres cardio-vasculaires. Elle entraîne une augmentation de la sécrétion des hormones liées au stress, ce qui peut bouleverser le système cardio-circulatoire : troubles du rythme cardiaque, augmentation du métabolisme des graisses, etc. Le risque de  maladies cardiovasculaires augmente de 20 % chez les personnes exposées à des niveaux sonores moyens de 70 dB(A) par rapport à celles vivant en zones calmes, soit 60 dB(A)). Le fœtus lui-même peut être affecté par les modifications cardio-vasculaires et hormonales de sa mère, par exemple lorsque celle-ci exerce sa profession dans un environnement sonore de plus de 85 dB(A) (soit le niveau sonore d’une piscine couverte).

• Le bruit peut également entraîner une diminution des défenses immunitaires et, par conséquent, une fragilité accrue à diverses formes d’agression de l’organisme. Il est considéré, enfin, comme l’un des facteurs susceptibles de contribuer à déclencher une dépression ou à l’aggraver.

Dans ce cas précis, ces établissements se transforment en discothèques de plein air dès le beau temps revenu.

Si le bruit est une nuisance pour les humains, il existe des lois et règlements qui ne paraissent pas appliquées.
Dans notre zone de police par exemple, il est fait référence à l’article du code pénal 561 pour la gestion du bruit et le tapage nocturne.
En wallonie,
La loi cadre du 18 juillet 1973 défini également les pollutions sonores et le tapage diurne : « Le tapage diurne concerne tous bruits causés sans nécessité légitime troublant la tranquillité et la commodité des habitants. Même si le tapage diurne n’est pas repris dans le code pénal, il est interdit (délit). »
Le pouvoir des communes (sur la base de l’article 135, par. 2, de la nouvelle loi communale) en matière de police administrative générale est de maintenir ou de restaurer l’ordre public, défini comme comprenant la salubrité, la sécurité et la tranquillité publiques en imposant des restrictions et des limitations aux libertés des individus. Le bruit en fait partie.

Or il n’y a, dans ce cas précis, aucune réaction communale à ce sujet.

Le bruit est également une pollution pour la faune et la flore existante. Plus encore pour des zones riches comme les zones vertes.
La pollution a un impact non négligeable sur le monde vivant (êtres humains, mais aussi faune et flore), et contribue de manière importante à la crise de la biodiversité qui a déjà lieu : selon l’IPBES (rapport de 2019), un million d’espèces sont menacées d’extinction durant la décennie à venir. (Source cerema)

Les insectes, les batraciens, les oiseaux, les poissons (via les vibrations par exemple), les petits mammifères etc sont sensibles aux bruits. Le bruit justement qui modifie le chant des oiseaux pour ne donner qu’un exemple.
La flore également souffre du bruit, directement via les vibrations et indirectement via la raréfaction, dans les zones bruyantes, de la faune qui les habite.

Pour toutes ces raisons, l’existence de ce type de logement doit être remis en question.

Ils sont non respectueux des humains et de leur environnement.

Notre avis sera donc négatif.


Partageons !
Author: Bernard Adam
Cuisinier à la retraite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 4 =