Ce qu’il faut retenir des six derniers rapports du Giec. A Durbuy, comme ailleurs.

Partageons !

Ce texte est extrait d’un article plus complet paru ce 13 mars 2023 dans le Journal “Reporterre”.
https://reporterre.net/Ce-qu-il-faut-retenir-des-six-derniers-rapports-du-Giec

Il ne s’agit pas ici de revendications politiques mais de la présentation d’un état d’urgence.
Cet article pointe vers d’autres articles mais aussi vers les différents rapports du Giec.

Il est donc essentiellement informatif.

“Parmi les principales informations contenues dans ses 1 200 pages, on trouve ce chiffre, vertigineux : plus de 70 % des quelque 130 millions de km² de terres émergées libres de glace sont aujourd’hui exploitées par l’être humain, que ce soit pour l’agriculture, l’élevage ou la coupe de bois. Environ un quart de la planète est aujourd’hui dégradé par nos activités.”
“Grâce à leur couvert végétal et boisé, les sols absorbent près de 30 % des émissions humaines de CO2. Le changement d’usage des terres met en péril ce mécanisme. Une large partie d’entre elles sont désormais une source de carbone. L’agriculture et l’exploitation forestière sont responsables de 23 % des émissions de gaz à effet de serre mondiales. La déforestation représente 13 % des émissions totales de CO2, l’élevage animal et les rizières 44 % de celles de méthane, et le recours aux engrais azotés 82 % de celles d’oxyde nitreux.”
L’urbanisation, notent-ils, peut augmenter l’intensité des canicules ; l’exploitation des terres peut également affecter la température et les précipitations dans un rayon de plusieurs centaines de kilomètres ; la désertification, via le recul de la couverture végétale, libère quant à elle du CO2 dans l’atmosphère”

Continuer serait déraisonnable.
Une petite dernière: “Une « alerte rouge » pour l’humanité : voilà comment le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, qualifiait en août 2021 le premier volet du sixième rapport d’évaluation du Giec, consacré aux fondements physiques du changement climatique.”

 

Bernard Adam


Partageons !
Author: Bernard Adam
Cuisinier à la retraite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 6 = 2