Les particules fines, ces petites choses tueuses. Voici le graphique de leur présence à Grandhan en 2022. Trop, beaucoup trop !

Partageons !

Les particules fines.
Impact sur notre santé.

Lorsqu’on respire, les particules fines pénètrent facilement dans l’organisme. Elles s’enfoncent alors plus ou moins profondément à travers les voies respiratoires en fonction de leur taille. Les particules les plus petites peuvent atteindre les poumons et certains de leurs composants passer dans la circulation sanguine.

Les particules fines représentent un facteur de risque avéré ou hautement probable pour l’expression de plusieurs maladies :

  • affections respiratoires aiguës ou chroniques (bronchite, asthme, cancer du poumon)
  • maladies cardiovasculaires (accidents vasculaires cérébraux, infarctus du myocarde)
  • effets neurologiques(déclin de la fonction cognitive, développement des maladies d’Alzheimer, de Parkinson, etc.)
  • impacts sur la grossesse, le fœtus (naissance prématurée, faible poids de naissance, etc.)
  • effets sur le système immunitaire
  • diabète.

Les particules fines et plus largement la pollution extérieure sont classées depuis 2013 comme « cancérigènes certains » par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). (Source Sciensano)

Voici les graphiques de leur présence à Grandhan – Durbuy
Certains pics correspondent aux pics d’affluences touristiques.


Partageons !
Author: Bernard Adam
Cuisinier à la retraite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× 1 = 5