Démêler le vrai du faux.

Partageons !

Article trouvé dans la newsletter de la fondation NH
Merci…
https://r.mail.fnh.org/mk/mr/8KjokLN96b3QWJmhEJhh9Od9nptt8NOOo6pcK68lCP4P3MitUSPYGNY1d5m0sZTcK2e3Jr6_y5dUr34muC6zyTDMwRBaxX4oYwbFzYnkjhfVCw2jZnqWhgJ9xA

­
 
Crise alimentaire : démêlons le vrai du faux !
­
Covid, guerre en Ukraine, sécheresse en Inde…  différents événements sont venus accentuer l’insécurité alimentaire dans le monde. Comment y faire face ? Fake news, fausses bonnes idées, voici l’essentiel en 5 points.
­
­
­
­
🌾 L’Europe doit produire plus pour nourrir les pays actuellement en difficulté
­
­
FAUX
­
­
La faim dans le monde n’est pas la conséquence d’un manque de production mais d’un manque d’accès.
­
­
­
­
👨🏻‍🌾 Il faut remettre en culture les jachères (terres laissées en repos) pour y produire des aliments
­
­
FAUX
­
­
Elles ne représentent que 1% de la surface agricole française et sont peu productives. Elles sont pourtant clés pour préserver la biodiversité.
­
­
­
­
🚜 Notre système agricole actuel permet de lutter contre la faim
­
­
FAUX
­
­
Un chiffre très parlant : plus de 50% des personnes en insécurité alimentaire sont producteurs ou ouvriers agricoles.
­
­
­
­
 🌱 L’agroécologie peut nourrir le monde
­
­
VRAI
­
­
Elle réduit notre dépendance aux intrants de synthèse, rémunère mieux les agriculteurs et protège la biodiversité, dont les pollinisateurs.
­
­
­
­
🇪🇺 Les normes environnementales européennes imposées aux agriculteurs sont des obstacles pour sortir de cette crise
­
­
FAUX
­
­
Ces normes environnementales sont nécessaires pour produire sur le long terme et même devenir exportateurs nets de calories !

Partageons !
Author: Bernard Adam
Cuisinier à la retraite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − 14 =