https://www.flickr.com/photos/mazanto/

Notre avis concernant la demande de permis unique de la SA Adventure Valley Durbuy. Climatique mais pas que !

Partageons !

Une demande complexe dont on ne mesure la portée qu’après relecture.
Tellement complexe que, à titre personnel, je me demande si la société Adventure Valley Durbuy SA sait ce qu’elle doit demander et pourquoi faire …!
La commune aurait-elle délivré des permis pour des bâtiments sans en connaître la destination ?

ça tourne sans permis et après nous…les mouches


 

Collège des Bourgmestres et échevins de la ville de Durbuy

Rue Basse Cours 13
6940 Barvaux

Dossier enquête publique permis unique et d’environnement pour la société Adventure Valley Durbuy SA rue de Rome à Grandhan

Monsieur Le Bourgmestre,
Mesdames et Messieurs les Echevin.e.s,

Vous trouverez ci-dessous notre avis concernant le dossier d’enquête publique permis environnement et unique de la SA Adventure Valley Durbuy, rue de Rome à Grandhan

———————————————————————————————————

Remarque préalable

Lorsqu’on lit ce dossier puis que l’on vérifie sur place, ce qui frappe, c’est
d’une part le gigantisme de l’attraction sans que jamais il n’y ait eu une information préalable de la population.
d’autre part la modification de l’environnement, la perte quasi totale de toute biodiversité sans qu’il n’y ait eu une étude préalable des effets sur l’environnement la faune et la qualité de l’air.

En second lieu, c’est la facilité et la rapidité avec laquelle cette société obtient ses permis d’urbanisme et le nombre de régularisations qui font suite à ces permis.

À noter aussi l’absence de tout affichage aussi bien à la commune que sur place.

———————————————————————————————————–

Argumentaire

Vu l’adhésion de la ville de Durbuy à la Convention des maires et à son engagement
« – Les autorités locales sont des acteurs essentiels de la transition énergétique et de la lutte contre le

changement climatique, car elles constituent le niveau décisionnel le plus proche des citoyens.

Elles partagent la responsabilité de l’action en faveur du climat- »

Vu les différents rapports du GIEC, tous signés par la Belgique mettant en garde contre la modification du climat dû à l’activité humaine. Il y a eu 5 cycles depuis 1992 et 5 rapports depuis 1992. https://www.ipcc.ch/reports/

Vu le dernier rapport scientifique du GIEC, sixième cycle, plus alarmant que jamais au sujet des changements climatiques en cours , et les retombées visibles sur nos régions, 3 années de sécheresse en 2020-2019-2018 , inondations catastrophiques, en 2021.

Vu les prévisions adaptées à nos régions https://www.ipcc.ch/ar6-syr/

Vu l’importance des rejets de CH4 relevé par le GIEC dans son dernier rapport

Vu le jugement de tribunal de première instance du Bruxelles dans l’affaire climat le 17 juin 2021
https://prismic-io.s3.amazonaws.com/affaireclimat/18f9910f-cd55-4c3b-bc9b-9e0e393681a8_167-4-2021.pdf

qui d’une part note que nos gouvernements violent les articles 2 et 8 de la Convention européenne des droits de l’homme avec la politique climatique actuelle de qualité inférieure. Ces articles traitent du « droit à la vie » et du « droit au respect de la vie privée et familiale». Ce faisant, dit le juge, c’est un droit de l’homme d’être protégé contre un réchauffement climatique dangereux.

Et d’autre part , L’arrêt indique également que l’État fédéral et les trois régions sont conjointement et individuellement responsables, malgré la structure complexe de l’État belge. . Il s’agit de l’obligation du Code civil d’agir de manière socialement prudente et de prévenir les dommages climatiques graves prévisibles.

Vu les objectifs climatiques de la région wallonne

  • La Région « vise » la neutralité carbone au plus tard en 2050, avec une étape de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 55 % d’ici 2030, par rapport à 1990.

  • Tous les secteurs devront contribuer « solidairement et équitablement » aux objectifs. Pour mémoire, les secteurs sont: l’énergie, l’industrie ETS (c’est-à-dire les industries couvertes par le système européen d’échange de quotas d’émission), l’industrie non-ETS, le transport, le résidentiel, le tertiaire, l’agriculture, les déchets et les autres.

Vu le plan  «  Contribution de la Wallonie au Plan national Energie Climat 2030 (PWEC 2030) »

(https://energie.wallonie.be/servlet/Repository/pwec-2030-version-definitive-28-novembre-2019-approuvee-par-le-gw.pdf?ID=58450)
en particulier les deux chapitres consacrés aux déchets et au transport.

Vu l’importance du dossier de demande dont nous disposons et en particulier la liste des permis et délibérations depuis 2011

Vu le peu de clarté de ce dossier dont on devine que l’auteur sait avant de le faire qu’il sera accepté.

Vu l’annexe 8 du dossier de demande nommée -Impacts sur l’environnement et l’homme.pdf.

Vu le petit dossier photographique en annexe de ce document
Vu les remarques préalables

Attendu que la société Adventure Valley Durbuy ne fait pas partie des sociétés bénéficiant de la procédure ETS et est donc pleinement responsable de ses GES.

Attendu de la taille de ses chaudières (200kw et 2 fois 300kw) et des rejets qu’elles produisent en terme de CO2
Attendu que dans le permis unique de 2011 il est fait mention d’une zone de 8 m de chaque côté du ris de savon qui ne semble pas respectée

Attendu que l’ensemble des rejets des trop pleins de citerne et des stations d’épuration aboutissent dans le ruisseau «le Ris de Savon» alors que celui-ci est très souvent à sec de mai à septembre, ce qui susceptible de provoquer une pollution importante

Attendu de la consommation très importante d’eau (8.400 m3 soit l’équivalent de 120 ménages Durbuysiens ou plus de 300 personnes)

Attendu du l’existence de place de restaurant pour 870 personnes, restaurants qui génèrent suivant les infos données par l’auteur la majorité des 142.000 kg de déchets annuels alors que les déchets génèrent (dossier PWEC 2030) 10 % du CH4 et qu’il est urgent de réduire la production de ce GES

Attendu la présence de parkings pour un total de 725 voitures plus 19 autocars qui accueillent 600 voiture et 15 autocars par jour ce qui produit sur base du calcul des écoscores la quantité de CO2 suivante

Diesel:
1 litre de diesel pèse 835 grammes. Le diesel est composé à 86.2% de carbone (C), ce qui correspond à 720 g de C par litre de diesel. Pour brûler ce C en CO2, 1920 g d’oxygène sont nécesaires. La somme nous donne donc 720 + 1920 = 2640 g de CO2 par litre de diesel.
Une voiture qui consomme 5 litre/100km va donc émettre 5L x 2640 g/L / 100 (par km) = 132 g CO
2/km.

Essence:

1 litre d’essence pèse 750 grammes. L’essence est composée à 87% de carbone (C), ce qui correspond à 652 g de C par litre d’essence. Pour brûler ce C en CO2, 1740 g d’oxygène sont nécessaires. La somme nous donne donc 652 + 1740 = 2392 g de CO2 par litre d’essence.

Une voiture qui consomme 5 litre/100km va donc émettre 5L x 2392 g/L / 100 (par km) = 120 g CO2/km.)

La zone de chalandise se trouve en majorité au nord de BXL, mettons que chaque véhicule personnel fasse donc 120 km pour venir et la même chose pour retourner soit 240 km.
La consommation des véhicules a augmenté ces dern
ières années( stats présentes dans le document de la région wallonne PWEC 2030 (SUV)), dans le meilleur des cas, l’essence, à 8 litres/100, le calcul serait le suivant 8L x 2392g x 240km x 600 véhicules = 2 755, 584 T de co2 par jour auxquels il faut ajouter les déplacements des bus, des voitures du personnel et des antiques bus de la société du trafic Kayaks et autres transports de la société (vélos, infrastructure etc)
L’objectif de la région est de diminuer le CO2 dû au transport de 28% ce qui rend
incompatible ce type de développement avec les objectifs climatiques

Attendu que les nuisances sont nettement sous estimées par l’auteur.
L’augmentation du trafic routier rend, aux heures et jours touristiques de pointe, la traversée de certains carrefours dangereux (Grandhan par exemple)
Le bruit «de fond» de la circulation sur les chaussées Baillonville-Petithan et Durbuy-Barvaux, voiture, motos, bus etc est dérangeant sur plusieurs centaines de mètres à la ronde.
Les mesures de CO2 effectuées à Grandhan montre une nette augmentation de juillet à fin septembre.(https://www.pays-de-durbuy.be)
L’accès à la 4G devient très aléatoire dans certains villages autour de Rome ce qui rend par exemple le télétravail et les vidéo-conférences illusoires

Attendu le manque de transparence démocratique dans la délivrance des permis et globalement la démarche de l’opérateur, remarque déjà formulée en 2018 pour les travaux du Parking de Rome.
Remarque relevée par le fonctionnaire délégué comme recevable mais non justifiée sans expliquer pourquoi.

Attendu que dans le document annexe 6- Description du projet, l’auteur laisse penser que cette société fonctionne finalement très bien sans permis autre que ceux d’urbanisme délivrés par la commune de Durbuy et le permis unique de 2011.

Attendu que les permis, depuis 2016, ont été délivrés par la commune de Durbuy en tant que permis d’urbanismes sans s’occuper des activités ou des constructions connexes: citernes à gaz, activité de restaurant, activité de salle de concert, bowling etc. alors que ces constructions, compte tenu de leur situation et usages devaient faire l’objet de permis d’environnement et/ou de permis uniques.

Conclusions


Cette demande est incompatible avec les objectifs climatiques de la région Wallonne.
La biodiversité et l’environnement a été profondément altérée dans la zone de développement de cette société sans permis…et sans réaction communale.
La gestion paysagère a été totalement négligée par toutes les parties
Cette attraction génère des nuisances sous-estimées par ce document.
Les derniers permis octroyés auraient dû être des permis uniques ou d’environnement .

Le permis demandé doit être refusé et les attractions/constructions litigieuses démontées.

 

Nous vous prions d’accepter, Monsieur le Bourgmestre, Mesdames et Messieurs les echevin-e-s nos meilleures salutations



Partageons !
Author: Bernard Adam
Cuisinier à la retraite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + 1 =