Partageons !

La nappe de Tohogne se porte mieux que les dernières années à cette époque.

En fait, jusqu’au 25 juin, c’était la descente aux enfers.
Un petit mieux et puis en 2 jours, entre le 13 juillet et le 15 juillet; elle est remontée de 170 cm, ce qui est énorme.
Vous allez me demander comment il est possible que, alors qu’on vous a expliqué qu’il fallait plusieurs jours, semaines et parfois années pour que l’eau arrive dans les nappes, que Tohogne soit remontée avec les fortes pluies et les inondations de la mi-juillet ?.
Simple…en débordant, l’Ourthe a recouvert un territoire et a retrouvé des “chantoires”, des failles et d’autres chemins oubliés pour rejoindre la nappe.
Pesticides ? Insecticides ? Fongicides ? Dérivés du pétrole ? Produits chimiques divers ? Nitrates ? Produits pétroliers ?
L’eau est-elle toujours propre après les inondations de toute une vallée et ses milliers de sinistrés ?
Rien n’est moins sûr…mais bon, il y a de l’eau.
Le “Sanglier” va pouvoir laver au Karcher” tous les matins ses 300m2 de terrasse à Durbuy sans risque d’être accusé de gaspillage.

Comme quoi ! Le malheur des uns, fait le bonheur d’un autre.

Bernard Adam


Partageons !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

91 ÷ 13 =