Le Pays de Durbuy ASBL

Climat, environnement, ruralité et démocratie

Il fait plus froid chez nous mais pas partout… global Climat est un site qui analyse les changements climatiques. 2021 sera globalement une année un peu moins chaude à cause du phénomène La Niña dans le pacifique, mais ?

Partageons !

 



Extrait de l’article présent sur le site https://global-climat.com/2021/04/05/temperature-mondiale-bilan-dera5-pour-mars-2021/

Température mondiale : bilan d’ERA5 pour mars 2021

Avec +0,383°C au-dessus de la moyenne 1981-2010, le mois de mars 2021 est le 9e plus chaud des archives ERA5.

Les réanalyses comme ERA5 (ECMWF) intègrent de multiples observations dans un modèle permettant de suivre quasi quotidiennement l’évolution du climat. Elles sont produites par assimilation de données, un processus qui repose à la fois sur des observations et des modèles utilisant les lois de la physique et les observations passées. Les données sont actualisées de manière journalière, contrairement aux bilans mensuels des stations au sol. Les réanalyses permettent ainsi de se faire une idée des futures annonces des agences comme la NASA et la NOAA qui ne sont pas faites avant le milieu du mois.

Carte d’anomalies pour le mois de mars 2021. Source : ERA5

Avec +0,383°C au-dessus de la moyenne 1981-2010, le mois de mars 2021 est le 9e plus chaud des annales ERA5. Par rapport à la nouvelle période de référence 1991-2020 utilisée par ERA5, l’anomalie est de +0,189°C. Les conditions actuelles sont tirées vers le bas par l’épisode La Niña toujours en vigueur dans le Pacifique. Les températures de surface de la mer équatoriales sont inférieures à la moyenne du centre à l’est de l’océan Pacifique. D’après la NOAA, il y a environ 60% de chances d’une transition de La Niña à ENSO-Neutre pendant le printemps de l’hémisphère nord 2021 (avril-juin).

L’anomalie dans les régions tropicales se redresse légèrement par rapport au mois de février. L’Antarctique affiche également des anomalies plus importantes que le mois dernier. Des températures inhabituellement basses sont en revanche relevées dans les régions arctiques.

Anomalies de température en mars par rapport à la période 1981-2010. Source : ERA5.

La température climatologique moyenne mondiale pour la période préindustrielle est supposée inférieure de 0,63°C à la moyenne de 1981-2010. C’est ce qui est suggéré dans le rapport du GIEC « Réchauffement de la planète de 1,5 ° C », qui estime à 0,63°C ( ± 0,06 ° C) la différence de température moyenne annuelle entre les périodes 1981-2010 et 1850-1900. Le graphique ci-dessous présentent la température mensuelle par rapport à la période 1981-2010, la moyenne sur 12 mois par rapport à 1981-2010 et la moyenne sur 12 mois par rapport à la période préindustrielle (1850-1900). Sur les 12 derniers mois, la température globale atteint +1,16°C au-dessus de la période 1850-1900.

 


Partageons !
Author: Bernard Adam
Cuisinier à la retraite

Laisser un commentaire

-->
%d blogueurs aiment cette page :