Faut-il pleurer, faut-il en rire, font-ils “envie” ou bien “pitié”, je n’ai plus le cœur à le dire. Covid 19, des politiciens Durbuysiens indisciplinés.

Partageons !

Lundi dernier avait lieu le conseil de la ville de Durbuy.
Dans un premier temps, annoncé en tant que visioconférence, il s’est finalement tenu dans la salle de Tohogne comme d’habitude et depuis plusieurs mois, sans retransmission publique.

J’ai 4 remarques à faire.
La première, c’est que le temps imparti et les motivation du changement d’endroit (l’ordi-tablette-téléphone vers Tohogne) ne correspondent pas aux règles présentes dans le code de la démocratie Locale.
A ce titre, ce Conseil est illégal.

La seconde concerne la présence de 28 personnes dans la même salle fermée, non correctement ventilée durant plusieurs heures. Avec une boisson à disposition. La démarche me paraît irresponsable de la part de “responsables” politiques.
Bel exemple pour une population déjà lassée par des hésitations, paroles et ecrits malheureus.e.s des élus.
Demain, on fait la fête dans mon living avec  28 personnes…  Yééééééééé!
Pourquoi eux et pas moi ? Sont-ils plus que les autres habitants de cette commune ? Ont-ils des droits différents de ceux des électeurs ?

La troisième tient de la logique. Le conseil a commencé à 20h, le couvre feu démarre à 22h.
A 21h45, le conseil délibérait du second point, il en restait encore une quinzaine (?).
Le Bourgmestre, président de séance, les conseillers et autres membres communaux n’ont pas respecté le couvre feu . de quel droit ?
L’excuse de la force majeure ou du travail ne tient pas la route puisque ce sont les mêmes qui fixent les règles et les appliquent. Le conseil pouvait commencer à 17h ou 18h, compter moins de points ou être réaliser en vidéoconférence.

Pour terminer, à 22h, les membres du public devaient être rentrés chez eux. Le conseil s’est, à partir de ce moment, déroulé avec un public empêché de le suivre, décision prise par le président de séance, ce qui est contraire au code de la démocratie locale.

 

Ce conseil et toutes les décisions prises devraient être annulées.

Bernard Adam


Partageons !
Author: Bernard Adam
Cuisinier à la retraite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

39 − 32 =