L'Ourthe en danger. Mobilisez-vous ! - Le pays de Durbuy ASBL
Partageons !

L’Ourthe est en danger.
La biodiversité qui en dépend également.
Hotton se mobilise pour sauver les quelques poissons qui restent alors qu’à Durbuy, rien ne change. Les touristes pataugent gaillardement détruisant ainsi les habitats précieux des larves, oeufs et petits poissons de notre rivière, LPM continue à exploiter le plan d’eau de Barvaux sur une longueur de 1200 m, achevant ainsi le travail des autres touristes en aval.

Voici deux images du débit de l’eau à Durbuy.
Jamais il n’a été aussi faible.
0.51 jeudi et 0.42 aujourd’hui.
Pour ajouter une couche, les prévisions à long terme sont mauvaises.
Les hautes pressions pourraient bien durer jusque fin septembre, laissant entrer quelques zones orageuses, sans plus.
(source http://www.web-agri.fr/meteo-agricole/tendance-long-terme)

Un petit texte de jacques pour terminer….

Bonjour, cette fois notre Ourthe se vide à vue d’oeil : le record d’étiage avait été battu il y a quelques jours (0,51 m3/sec pour 0,55 m3/sec en août 2003).
Ce samedi 22/08  à 08 heures, nous sommes à 0,42 m3/sec. et ça continue de baisser.
Les activités de loisirs sur notre rivière (kayaks et autres engins) doivent être arrêtées légalement, ceci depuis plusieurs années consécutives en juillet-août.
Il faut faire comprendre aux élus que ce commerce perturbateur de la biodiversité est sans avenir, qu’il faut le stopper, qu’il s’agit d’une activité du passé comme l’était l’extraction du charbon en Belgique dans les années’ 70.
A quoi bon laisser croire aux exploitants de la rivière que leur business sera pérenne ? Pour gagner des voix élections ?
Les loueurs doivent se recentrer et se remettre en question: le kayak, le canoë, le paddle, c’est fini.
Notre rivière n’en peut plus, fichons-lui la paix.
Jacques

Partageons !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

eight + 1 =