L’état des nappes phréatiques, on va à la cata…

Partageons !

Les nappes baisses.
Il ne pleut pas, L’Ourthe est au plus bas ! Les touristes affluent.
Tout y est pour la cata, prévisible depuis plusieurs mois.
La nappe de Tohogne a perdu 4 mètres depuis fin mars 2020. (Pour info,il n’y a plus de relevé depuis le 14/07. Bizarre, vous avez dit bizarre)
C’est énorme !

Gaspillage, pression touristique trop forte, changement climatique.
Pour lutter contre tout cela, personne à Durbuy.
Pour faire Bebelle avec un milliardaire ou un ministre, on en trouve, mais pour le bien-être à long terme de la population, c’est le désert.
Qu’avez-vous fait, Mesdames et Messieurs les élus, depuis 2018 pour lutter contre le gaspillage, la gestion de la pression touristique et les changements climatiques ?

http://piezo.environnement.wallonie.be/Station.do?method=selectStation&time=1595407345154&station=PZ34044

Bernard Adam


Partageons !
Author: Bernard Adam
Cuisinier à la retraite

1 thought on “L’état des nappes phréatiques, on va à la cata…

  1. Même ECOLO ne voit pas d’inconvénient au remplissage des piscines, marché en expansion énorme – moyenne de 2500 unités nouvelles / 20 m3, par an en Belgique, – figeant une quantité d’eau certes peu importante au regard de la consommation globale. Mais les petits ruisseaux font les grandes rivières, une piscine privée de nos jours, c’est du gaspi, de l’incivilité, pour faire trempette au mieux 3 à 4 mois par an. Quelle est la volonté réelle, communale ou régionale de préserver la première richesse de Wallonie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 4 = 4