Consultation publique concernant les déchets nucléaires Petite piqûre de rappel ! (c’est urgent)

Partageons !

(Copier/coller du Communiqué de Ferréole S Coop)

Vous ne le savez peut-être pas (et ce serait normal étant donné les circonstances actuelles) : une consultation publique est actuellement en cours au sujet de l’avenir des déchets nucléaires produits par les centrales belges. l’ONDRAF, l’office national en charge des déchets radioactifs, a en effet lancé cette consultation le 15 avril dernier, en pleine période de confinement. Elle concerne les déchets hautement radioactifs, qui resteront radioactifs pendant des dizaines de milliers d’années (certains pendant “des centaines de milliers d’années”, selon l’ONDRAF). L’enjeu est donc extrêmement important puisqu’il impactera les générations futures pendant très longtemps. Lancer une consultation publique sur un tel enjeu dans des circonstances aussi peu propices à l’information, à l’échange et à la transparence est tout simplement inadmissible.
Malgré tout, nous devons réagir et faire entendre nos voix lors de cette consultation. Sinon les décisions se prendront sans nous…
La proposition de l’ONDRAF consiste à enterrer en profondeur ces déchets hautement radioactifs. On ne sait ni où, ni quand, ni comment exactement. Le plan présenté manque de données essentielles. La presse a relayé l’inquiétude de certains bourgmestres du Sud de la province de Luxembourg et de la Province de Liège (région de Stoumont – Stavelot – Malmedy) dont le territoire pourrait être sélectionné comme site d’enfouissement.
Nous vous invitons à répondre à cette consultation publique très rapidement. En effet, elle prendra fin le 13 juin prochain !
Pour vous aider, nous vous proposons de consulter la position de Greenpeace ci-jointe (Que faire de nos déchets nucléaires ? Faites-vous entendre !). Dans ce document, Greenpeace explique son avis et nous accompagne question après question. Il est recommandé de ne pas recopier telles quelles les réponses de Greenpeace, mais de les reformuler de notre façon. Ce questionnaire n’est pas long. Celles et ceux qui manquent de temps pourront y répondre assez vite.
Si vous avez un peu plus de temps pour vous informer, nous vous invitons à lire l’article de Céline Parotte (politologue à l’ULiège), ci-joint également.
Merci d’avance de votre mobilisation !
Bien cordialement

Partageons !
Author: Bernard Adam
Cuisinier à la retraite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

41 − = 36