Hier soir, comme chaque dimanche, soirée TV.
Direction FR5 et "le doc du dimanche".

Cette semaine, au programme, soupes et pâtés.
Le pâté industriel, ma foi, faut être courageux.se pour en manger. Mais bon. Il en faut pour tous les goûts.

Le potage par contre, c'est plus problématique. 50% des potages consommés sont industriels.
Nombreuses sont les mamans et papa qui donnent ces liquides à leurs enfants.
"Mange ta soupe, ça fait grandir".

Que trouve-t-on dans ces potages ?
Somme toute, peu de légumes, une masse d'additifs utiles à faire passer une eau trop salée pour du potage.
Ces soupes sont riches en sel, sucre, épaississants, colorants, graisses et additifs en tous genres.
Une rasade de glutamate de sodium, booster le goût et les allergies
L'amidon modifié qui augmente votre indice glycémique pour épaissir la soupe.
En moyenne 2 morceaux de sucre pour améliorer le goût et accrocher les enfants.(La soupe friandise)
De la matière grasse pour porter les goûts (toujours lui) plus longtemps en bouche et vous donner des calories indésirables.
Des arômes pour remplacer les légumes. (mais rien pour remplacer les fibres)

Ce que je viens d'écrire, tout le monde le sait. C'est au dos des boîtes.
L'évidence, c'est que ces potages ne devraient pas se trouver dans les magasins.
Le déni d'évidence, c'est de continuer à en acheter.
C'est la maladie du siècle.
Nier l'évidence, la cacher pour ne pas être dérangé, pour ne pas devoir changer.
Question de culture, d'éducation ?