La population de Durbuy.
Les données sont celles de 2015...c'est dommage pour les décideurs de ne pas avoir des données plus fraîches et plus complètes

Grosso modo, 11500 habitants domiciliés sur le territoire de la commune. L'augmentation de population entre 2006 et 2016 correspond à la moyenne, entre 7 % et 15 %( comme HottonRendeuxErezée)
La croissance de population est plus importante qu' à Marche, à Manhay ou à Vielsalm (entre 0 % et 7 %). A La Roche , St Hubert et Bouillon la Croissance est négative (décroissance).
Une activité touristique importante n'est donc pas un moteur d'augmentation de la population. La Roche ou Bouillon restent deux pôles touristiques importants alors que la décroissance s'amorce. (idem en moindre mesure pour Vielsalm).


Ce qui est inquiétant, c'est  la courbe des âges. Si je m'en tiens à la province, le déficit des enfants de 0-14 ans est de 15%, le nombre des 15-24 ans est conforme, le déficit des 25-44 ans est de 13% (qui correspond +/- au déficit d'enfants...).
Il reste les plus âgés, les 45-64 ans sont plus nombreux que la moyenne, 14 %, et les 65-+ le sont plus encore, 17 %. La proportion des personnes plus âgée est 15 % supérieure à la moyenne provinciale.


À La Roche, la proportion est encore plus importante.

Il y a cependant une différence fondamentale entre La Roche et Durbuy, c'est la mobilité. Durbuy est bien + facilement accessible que La Roche, en voiture ou en train, ce qui reste en commun, c' est le caractère rural et touristique.

La population âgée de 25 à 44 ans est le moteur économique et social d'une commune. Une mauvaise courbe, si les jeunes ne restent pas dans la commune, est le signe que les emplois proposés ne correspondent pas à la qualification des habitants. La part des postes de travail dans les services à niveau de connaissances élevé parmi les postes salariés dans les services est 23% plus faible à Durbuy qu'à Marche et 22 % lorsqu'il s'agit de de la province. (Statistiques ONSS année 2015)
On assiste à la migration d'une part importante de la population Bac+3 et plus vers d'autres cieux. En chiffres, il y a 28,1 % de la population entre 0 et 24 ans, mais il ne reste que 22,6 à l'horizon de la trentaine...
Bref, ce n'est pas du gâteau. 

Il faut créer des emplois porteurs de progression sociale, payés correctement,( en commençant par le tourisme et les asbl paracommunales) dans des secteurs non-délocalisables et décarbonnés si nous voulons conserver "nos cerveaux", nos compétences, nos savoirs-faire.😭

Ce n'est pas un souhait mais une nécessité.
Nous avons un gros potentiel "environnement" et "ruralité" à développer. 
Il faut s'y mettre.

Suite au procain numéro, le niveau de vie.

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s