Bonjour à tous,

L'ASBL Pays de Durbuy tiendra son assemblée générale la lundi 04 juin, au siège social de l'asbl soit rue du Colonel Vanderpeere 5 à 6940 Durbuy à 18h30
A l'Ordre du jour

Accueil des membres

Bilan de l'année 2017

Etat des comptes au 31/12/2017

Décharge des administrateurs

Désignation d'un.e trésorier.ére 
Désignation d'un.e personne (membre ou pas) chargé.e de la comptabilité.
Programme 2018-2019

Verre de l'amitié

 

L'assemblée générale est réservée aux membres en règle de cotisation

Bernard Adam

 

Plus de 80 stands.
Pour les nouveaux arrivants et les autres...comme nous !

PREMIER VILLAGE DES ASSOCIATIONS ET SERVICES

MAISON LEGROS - ÉCOLE COMMUNALE - PARC COMMUNAL

Samedi 26 mai 2018
Barvaux | de 10 à 18h

Le territoire de la Commune de Durbuy est riche d’une vie associative particulièrement diversifiée et d’une offre de services étoffée couvrant largement les besoins de la population. Force est de constater que cette richesse n’est pas connue de tous.

Lors de cette journée, la possibilité sera donnée aux différentes associations et services de présenter leurs activités via des stands et des activités ludiques. L’espace allant de la Maison Legros (Centre Culturel, Bibliothèque et Ludothèque) jusqu’à l’école communale (où se déroulera le traditionnel Osons le Sport Ensemble), en passant par le parc communal (l’Hôtel de Ville et la Maison de l’Enfance) sera ainsi animé.

Invitation à tous.

Suite des infos dans quelques jours, mais réservez la date. 

Bernard

 

Le voici le numéro 6, avec ses 24 pages, comme d'habitude.


Le numéro 7 sera consacré à notre programme. 


Il y aura d'autres surprises dans les semaines qui viennent

Nous entrons dans l' "e-durbuy", cette fois pour de bon et à jamais. 
Notre commune va bouger au rythme des sons et des images.

  1. Un blog spécial Conseil Communal va voir le jour. Pour vous laisser la possibilité de commenter, d'analyser les décisions de nos mandataires. (http://parole.citoyenne.be)
  2. Avant chaque conseil Communal, il y aura un "conseil apéro soft" retransmis en direct via notre chaîne sur YouTube. (Chaîne: liste Citoyenne) Le tchat est possible. Nous y analyserons ce qui s'est passé dans le mois.
    Nous expliquerons notre vision de la commune
    Nos "conseils apéro soft" sont ouverts à tous. 
  3. Nous irons à votre rencontre, chaque second lundi du mois, dans un village de l'entité de Durbuy. Les réunions seront retransmises également.
  4. Nous organiserons, avec vous, des interpellations citoyennes au Conseil Communal Une question générale à poser ? C'est le moment !
  5. D'autres choses encore, mais chhhhut, on pourrait nous lire en haut lieu laughing

    Changeons notre commune !
     

 

Vendredi soir, c'était l'inauguration du musée d'art contemporain du Durbuy. Nous y étions.
La vénérable "Halle aux blés" accueille une exposition permanente de Marcel Lucas et une exposition temporaire de Gilbert Laloux.

Ce sont deux très belles expos qu'il faut voir absolument.

Marcel Lucas est un virtuose de l'aquarelle, technique à laquelle il donne une perspective et une luminosité jamais atteinte avant lui. 
Pour plus d'informations... Marcel Lucas .

Marcel Lucas
Extrait sire fondation Marcel Lucas

Gilbert Laloux est né à Houx le 24 novembre 1945. De 1962 à 1966, il étudie à l’Ecole des Beaux-arts de Namur (Belgique) où Luc Perot lui enseigne la peinture et la décoration.
De 1966 à1969, il se perfectionne à l’Institut Supérieur des Beaux-arts de Saint-Luc à Liège où notamment le sculpteur Albin Courtois lui enseigne la sculpture.
Premières expositions personnelles à partir de 1967 à la Discothèque Nationale de Belgique, au Centre Culturel de Bruxelles, à la Maison de la Culture, ainsi qu’à la Galerie Isy Brachot de Bruxelles.
Dans les années 70 à 90, nombreuses expositions personnelles en Belgique (à Anvers, Liège, Knokke-leZoute, Charleroi, Namur, Bruxelles), ainsi qu’à l’étranger (Luxembourg, Venlo, Amsterdam, Lafayette, Dallas, Houston).
Professeur de peinture à l’Académie des Beaux-arts de Namur. Professeur d’Arts dans diverses Institutions jusqu’en 1985 où il abandonne ces postes pour se consacrer pleinement à son œuvre.
Responsable de rubriques culturelles à la radio. Ses expositions sont répercutées partout dans le monde au travers de nombreux articles ainsi que de multiples émissions de radio et de télévision.
Il crée et édite des collections de joaillerie et bijoux uniques ou à tirage limité depuis une trentaine d’années. + Ici

 

Résultat de recherche d'images pour "gilbert laloux"
Extrait de  http://gilbertlaloux.skynetblogs.be/

 

Que du beau !

 

C'est le jour du poisson, c'est pâques aussi.
Jour de blagues et de carabistouilles, jours des "neufs"
On va en trouver plein.
Tant qu'à faire d'être iconoclaste, j'ai choisi d'être sérieux.
Il y a un an débutait une belle aventure. Le pays de Durbuy voyait le jour. Quelques fondateurs sont partis, d'autres sont arrivés.

On pourrait dire 'Qéne avantûre , vallè'


à Marc

 paroles et musique: Raymond Lévesque

Quand les hommes vivront d'amour,
Il n'y aura plus de misère
Et commenceront les beaux jours
Mais nous nous serons morts, mon frère

Quand les hommes vivront d'amour,
Ce sera la paix sur la terre
Les soldats seront troubadours,
Mais nous nous serons morts, mon frère

Dans la grande chaîne de la vie,
Où il fallait que nous passions,
Où il fallait que nous soyons,
Nous aurons eu la mauvaise partie

Quand les hommes vivront d'amour,
Il n'y aura plus de misère
Et commenceront les beaux jours,
Mais nous nous serons morts, mon frère

Mais quand les hommes vivront d'amour,
Qu'il n'y aura plus de misère
Peut-être songeront-ils un jour
À nous qui serons morts, mon frère

Nous qui aurons aux mauvais jours,
Dans la haine et puis dans la guerre
Cherché la paix, cherché l'amour,
Qu'ils connaîtront alors mon frère

Dans la grande chaîne de la vie,
Pour qu'il y ait un meilleur temps
Il faut toujours quelques perdants,
De la sagesse ici-bas c'est le prix

Quand les hommes vivront d'amour,
Il n'y aura plus de misère
Et commenceront les beaux jours,
Mais nous serons morts, mon frère.

(figure sur l'album Raymond Lévesque, collection Québec-Love - Gamma GCD-507)

Changer ? 

Changeons

 

Bonne idée... 

 

 

 

 

Le film "Power to change" est  proposé à Barvaux

le 27 mars à la salle Mathieu de Geer ...

Préparons ensemble notre "Rébellion énergétique" 

dès 18h, avec des rencontres pour des pistes  concrètes et locales !

 

Durbuy vieille ville est à nouveau fermée pour les travaux de LPM.
Qu'on se le dise !

 

Jeudi 8 mars à 20 heures
Institut Sainte-Julie, Aquarium, rue de Nérette 2 à Marche.

Les temps sont durs pour l’Union Européenne. Brexit, crise des réfugiés, rejet citoyen du TTIP et du CETA, lobby industriel, montée des populismes, de
l’extrême droite et de l’euro-scepticisme : le projet européen semble aujourd’hui en rupture avec ses citoyens. Comment Philippe Lamberts, co-
président du groupe des Verts au Parlement Européen, voit-il ces crises multiples ? Sont-elles une chance pour repenser l’Europe ? Et vous, qu’en
pensez-vous ? Venez proposer vos pistes pour construire ensemble une nouvelle démocratie en Europe, qui place en son cœur la justice économique,
sociale et climatique.

Nicole Graas

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Rue du Saint-Esprit, 2

6900 Marche-en-Famenne

+32 84 46 86 71

+32 473 902 600

 

 

Ca devait durer quelques jours, ça durera bien plus que quelques mois, sans doute quelques années.
Les grands travaux, c'est la hantise des commerçants.
Généralement, les chiffres d'affaires baissent de 30% à 50%, parfois plus, durant les travaux. Les commerçants les plus fragiles ferment boutique après quelques mois et perdent leur patrimoine, les autres cherchant à vendre.
Durbuy vieille ville est partie pour des mois de travauxLPM, ses deux hôtels, la ferme au Chêne, pour 2 ans (au moins), l'allée verte (plusieurs mois), le parc et le kiosque en 2019 (?).

 

 Ruelle, Durbuy, Belgique, Ardennes, Vieux, Romantique


À Durbuy, pas de trottoir dans la zone LPM, pas de protection contre les poussières et le bruit au sanglier. Je rêve !
Nulle part, on ne fait des travaux de ce type sans placer des protections devant les façades, poser des trottoirs en bois et régler le parking des véhicules d'entreprises.

Le problème des travaux de ce type, c'est qu'ils paralysent totalement les centres, transforment les parcs en parking, génèrent des bruits et poussières pas possibles. 
Les clients habitués s'en vont et les touristes finissent par se lasser. C'est l'agonie, lente, irréversible.
Pour maintenir la clientèle, les communes et les commerçants, organisent des attractions temporaires, des fêtes, des concerts, des défilés. C'est vain !
Je suis allé voir Choco-palace, machin sans intérêt, dont on ne sait si les statues sont en plâtre ou en chocolat tellement il y fait sombre. À la sortie, trône un buste de M Co.
(pour info, la commune subsidie cette expo via la prise en charge de frais de fonctionnement, je ne connais pas le rôle de M Co)

Que va-t-il se passer demain à Durbuy vieille ville ? La ville sera à vendre, "te koop". À moins qu'elle ne soit déjà "achetée" .


Bernard Adam 

Premier article de 2018.
Je suis content l'année 2017, c'est fini. Content de la quitter comme amants et amantes contents de partir sans se disputer, mais triste de se perdre à jamais. C'est sans retour possible.
Un peu de liberté fait du bien.
J'ai pris un tas de bonnes résolutions : rester poli, ne plus écrire de gros mots, respecter les oligarchies... Un tas. Je les ai écrites sur un post-it, recto-verso.
Comme il faisait un peu froid, j'ai allumé le feu...J'ai eu besoin de papier 😇

Belle année à tous.

 

Si vous êtes curieux, et je sais que vous l'êtes, voici le lien vers une visite virtuelle du nouveau sanglier, ex Jean de Bohême.

Bonne visite...

http://www.visites-atelier47.be/Sanglier/

 

Vendredi soir, la salle de Tohogne accueillait les invité.e.s du Bourgmestre pour la traditionnelle séance de vœux.
À l'origine, c'était la fête du personnel communal et des satellites (octd, etc.) Apéro, repas convivial, rencontres, discours.
Ma fois, si un semblant de convivialité reste, le personnel manque aujourd'hui un peu à l'appel.


J'aurais bien filmé les "bavettes" du directeur général, du président du CPAS, du directeur général du CPAS et du Bourgmestre (que des mecs), mais une belle affichette sur la porte renseignait une soirée privée.
Merdum ! 😂

Les discours étaient sérieux, quasi austères.

Celui du Bourgmestre ressemblait étrangement à une oraison funèbre, passant en revue tout le travail effectué par le collège depuis 6 ans.
Grands travaux, routes et pognons. Question personnel, pas grand chose.
J'y ai appris que l'aménagement de l'ex mini-golf se fait en fond propre.

Le doux rêveur que je suis pensait que s'il n'existait pas ou plus d'infrastructures de jeux pour enfants sur la commune (à part Bomal), c'était manque d'argent. Et bien non, c'est parce que le collège trouve que c'est plus utile d'aménager un espace touristique supplémentaire à Durbuy, avec poubelles enterrés, mais sans toilettes (les pisseurs continueront à arroser les pieds des arbres et les leurs).
On ne peut penser à tout.

Je suis parti après l'apéro, sans le boire 


À dans un an !

 

Levé à 5h30...il est 7h, j'ai fermé la radio. 
J'en ai marre d'entendre un animateur larmoyant et des tubes de Johnny.
Je n'ai jamais été fan de ce chanteur et je ne comprends pas pourquoi cette radio du service public m'oblige à l'entendre.
Ce n'est pas son rôle. 
Faut-il que le service public n'ait plus rien à dire pour continuer à diffuser des paroles ringardes, teintées de machisme et d'opportunisme.

Tout ce show business participe au nivellement culturel d'une profondeur abyssale et la négation de la diversité.

Finalement, je vais écouter un vinyle de Karajan : Bizet - Chabrier - Gounod - Berlioz.
Ca va me calmer