Bonsoir,

La mobilité, voilà le sujet du moment, alors, juste pour dire que nous n'oublions pas cette problématique toute particulière en ruralité, voici nos idées sur le dossier...

Extrait de notre programme électoral :

2. Plan communal et intercommunal de mobilité (plan central
pour la commune)
Les besoins en déplacements peuvent être réduits par la présence de services dans
les villages, le télétravail, la relocalisation des entreprises dans les villages, etc.
La mobilité est multimodale.
Amélioration de la mobilité lente dans les entités urbanisées (Barvaux Bomal).
Trottoirs adaptés aux personnes âgées et handicapées (les chaises roulantes y
compris les modèles électriques, déambulateurs, les malvoyants, etc.).
Meilleur partage des voiries entre voitures, vélos et autres
trottinettes électriques sans création de voies spécifique à
chacun, mais en rendant compatibles les vitesses de chaque
utilisateur.
Création d’une organisation communale structurée chargée
de coordonner sur le long terme les services volontaires
(gratuits) ou payants de taxis partagés, de covoiturage ou
de stop (via le smartphone par exemple).
Achat et utilisation de logiciels de gestion des transports par la commune.
Location de véhicules électrique à bas prix par la commune (vélos, trottinettes,
triporteur, patins à roulettes, moto, overboard) Ex. : vélos à 5 € par mois.
Réouverture des locaux des gares, Bomal, Barvaux, Melreux pour les navetteurs.
Gratuité des transports en commun à certaines heures.
Priorité à l’utilisation des transports en commun lors de manifestations, fêtes,
manifestation culturelle, etc. (navettes).
Aides communales à la création de services et commerces dans les villages ou
ambulants. (Ex. : mise à disposition gratuite de locaux).
(Re) Mise en route d’un service communal itinérant pour les documents officiels.
Transports adaptés aux femmes enceintes et aux personnes handicapées.

«Prime» covoiturage pour les parents qui organise un transport commun vers
l’école.
Modifier les priorités : mobilité lente plus importante que la voiture.
Réduire la vitesse dans les villages, 70 sur les routes de campagne, 50 strict dans
les villages, 30 dans les zones urbanisées et hameaux (avec signalisation de
rappel).
La mobilité à la campagne passe également
par…
l’organisation du télé travail pour le
personnel communal et des ASBL
communales 
le développement de l’E commerce (de
proximité, regroupement de commandes) 
la dynamisation de l’agriculture – en amont pour les fournitures et en aval pour
les produits manufacturés 
la discrimination positive vis à vis des producteurs bio (on favorise ce
développement respectueux de l’Homme et de l’Environnement) 
(voir les études faites dans les régions rurales françaises et les réalisations) 
l’arrêt de la construction de parkings payants 
la priorité aux piétons/vélos dans les villages – trottoirs – sens uniques, etc.

Un très vaste chantier dans lequel nous devrons pleinement nous investir, il est également fort probable que d'autres idées émergent de nos rencontres avec les citoyens.

Pour "Changeons!" 

Sincèrement,

Alain ROPPE,

Candidat aux élections communales 2018 à Durbuy.
Tête de la liste citoyenne : Changeons!
http://www.changeons.be – http://alainroppe.be
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Phone/fax : 086/21.30.05

GSM : 0496/34.59.95

.

.