L'idée n'est pas neuve. Pour permettre aux communes une meilleure gestion, elles doivent grossir. 
C'est une question de taille critique, comme pour une entreprise privée.

Cette constatation est induite par la théorie des "Bassins de vie", des "Bassins d'emplois", etc.
À force, évidemment, tout le monde y perd un peu son Wallon.
Il y a toutefois au moins une thématique qui induit un travail sur des entités plus grandes, c'est la mobilité en zone rurale.
Aucune commune n'est capable d'inventer une nouvelle mobilité sur son seul territoire.
Quel que soit le mode de déplacement (sauf peut-être la marche), les déplacements demandent une infrastructure, parfois petite (vélos), parfois énorme (train) qui est "transcommunale" (si je puis dire).

Il est toujours possible d'expérimenter de nouveaux modes de déplacement au niveau d'une commune,  et il faut le faire, mais à terme, puisqu'il faut tenir compte des "bassins" existants et futurs, la multimodalité mobile sera transcommunale.

Est-ce que ceci nécessite une fusion des communes alors que personne n'a encore digéré la précédente (en tout cas à Durbuy) ?
Et puis une nouvelle fusion risque fort de rendre encore plus difficile l'exercice démocratique.
Ne fermons pas les portes. Le monde change, comme le climat, et il faut en tenir compte.

Changeons.

Bernard Adam

Résultat de recherche d'images pour "fusion commune"