Nous avons reçu courant mars et avril la visite de quelques émissaires de partis traditionnels pour former une liste commune.
Nous saluons cette initative positive et nouvelle.
Voici notre réponse

Madame, Monsieur, chers amis,

 

Vous avez bien lancé votre liste ce 28 avril comme prévu.
C'est parfait.
Durbuy a besoin de bouger.


Le 20 avril, nous avons créé l'asbl "Le pays de Durbuy".
Cette structure portera des projets citoyens relatifs au développement démocratique, à l’environnement et à la qualité de la vie en ruralité.

Nous avons eu plusieurs visites concernant le projet de liste commune avec les partis traditionnels, y compris venant d'autres structures. Nous en avons parlé.
Nous n'avons pas comme but ultime de remplacer le CDH, pas plus que de participer à une gouvernance, fût-t-elle « nouvelle » : gouvernance contient « gouverner » et ce n'est pas notre objet.

Nous souhaitons établir une démocratie renouvelée, partagée et participative avec au centre des préoccupations, la sauvegarde de l'environnement, de la biodiversité et la qualité de la vie dans notre monde rural.
Tous ces mots ne sont pas des idées creuses ou des rêves.
Ce sont les critères de base pour créer, par exemple, une croissance décarbonées qui profite à tous, une agriculture respectueuse de la biodiversité, un tourisme à taille humaine, une mobilité diversifiée, une justice fiscale et sociale au niveau communal, une gestion des déchets orientée vers la non-production de ceux-ci, un circuit court de production d'énergie, une politique culturelle proche des habitants et une solidarité retrouvée.etc.

Nous n'y arriverons pas seuls. Mais avec les habitants de Durbuy, oui.

A moins que vous n'épousiez notre démarche, je ne vois pas comment nous pourrions travailler ensemble et la démocratie participative n'a jamais été le projet des partis traditionnels attachés à une structure pyramidale.
Votre projet, bien que respectable, ne correspond pas au nôtre.
Nous irons donc seuls vers les urnes, avec la foi des charbonniers et le culot des simples d'esprit.


Notre proposition de faire une parution mensuelle ou bi-mensuelle toute boîte des listes hors CDH tient toujours. (Journal communal alternatif)


Bien à vous

 

Changer ? Changeons !

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s

C'est une série faramineuse
De grands débats télévisés
De controverses fabuleuses
De face à face sans pitié
Entre qui saigne et qui charcute
Entre bourreaux et torturés
Entre un ripou et une pute
Un délateur un dénoncé
Entre un para et un fellouze
Entre un violeur et des violées
Et puis comme une apothéose
Entre SS et déportés

Ce soir ce soir
Après la roue de la fortune
Un PAF obscène un PAF obscène
Est à la une
 (Ferrat 1991 Production Alleluia)

Je suis fan, depuis des lunes. Dans les années 60, il n'y avait pas de disque de Ferrat chez nous, pas plus que de Brassens. Un communiste et un dépravé, vous pensez bien !
Curieusement, sans doute parce qu'il chante la ruralité, l'injustice, la souffrance, la bêtise humaine, l'espoir, l'amour, nous et nos petites misères, j'ai aimé. Des textes forts et le mot juste.
J'ai enregistré des cassettes merdiques pour pouvoir de temps en temps écouter la voix d'un résistant.


Résistant !
Depuis la conférence de presse de Marc Coucke, jeudi dernier, Durbuy est dans la tourmente médiatique. Tout d'un coup, la "Plus petite ville du monde" devient le "Plus petit nombril du monde".
Les TV, les journaux, les radios, Facebook, Twitter... Journalistes et citoyens s'excitent. Il faut informer, donner son avis.
Dans une frénésie hystérique, les informations circulent et se contredisent en vase clos, chaque acteur se doit d'affirmer ses positions.
On se fâche, on se congratule, on espère être le prochain interviewé, on casse les codes.
La médiocratie est à la une.


Résistant ? 
Pendant ce temps, les travaux vont bon train à Rome et le projet De Marc Coucke récolte une pub que personne de ne pourrait se payer.
Demain plus personne ne se souviendra des intervenants et des arguments, mais tous auront retenu le nom de "Adventure Valley Durbuy" avec cette question lancinante au fond de la mémoire : "on irait bien voir où c'est, dimanche ? Oui ?"

Voilà les mouvements citoyens, marchands de pub, œuvrant bénévolement pour LPM. Le monde à l'envers.
Marc est content, je le sais. Il a fait monter la mayonnaise comme un chef 3 étoiles et il a gagné.( Je suis admiratif.)
Les citoyens ont oublié le but de leur résistance.
Empêcher l'irréparable, était le but premier. Il sera bientôt trop tard.

Changer ? Changeons !

 

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s

Sacré Marc,


Tu es le chow-man de l'année, rasé à la Ginsbard, les gestes forts, la pose décidée et les mots pour rire.
Tu sais convaincre les gens, les canaliser, les caresser dans le sens du poil.
Je suis certain que ton projet se réalisera.

C'est un beau projet qui va te rapporter gros. 100 millions d'investissements en 3 ans, un parc à l'échelle de Disney (2230 ha soit le 20% de Durbuy), 200 emplois sans qualification, la plupart en CDD réservés aux Wallons, les autres pour les Flamands, et dans 7 ans, tu revends tout pour faire ton 3e milliard. 
Je sais de bonne source que tu aimes la chine, entre prédateurs on sait s'entendre. Je suis certain qu'en vendant les pilules Liégeoises  à Pékin, tu vends aussi Durbuy.

La conférence de presse ! Top! TOP TOP! avec un nouveau chef habillé en commando . La classe ! 
Le voyage dans un vieux bus pourri convenait bien aux politiciens et journalistes wallons. Plus eu été trop !

Tu nous as annoncés ce qu'on savait déjà. Tu veux réaliser le plus grand "parc à thèmes" nature d'Europe. Dans un premier temps 2.500.000 visiteurs puis plus. 
Tu l'avais déjà dit en mai et en juin mais la répétition est la mère de la connaissance.
À ta décharge, il semble que personne ne comprenne bien tes paroles. L'accent n'explique pas tout. Les Durbuysiens n'ont pas encore compris que, comme moi, tu fais toujours ce que tu dis.

Tu es un financier, un vrai venu faire du pognon.
Tu aimes Durbuy comme  la tronçonneuse: les arbres, le renard: les poules, le loup: le chevreuil. Tu aimes les malades, c'est tellement facile à croquer.
À Durbuy, tu as tout cela. Un pouvoir faible et en déliquescence, une population pauvre, une administration déboussolée et des citoyens peu motivés à défendre leur futur. 

Le futur ! Voilà sans doute un autre point commun. Nous avons tous deux une vision de l'avenir. Pas la même mais je me sens moins seul dans ma prospective.
Dommage que ton départ soit déjà programmé...
Tes déclarations ont provoqué une vague de protestations et d'insultes sans nom sur Facebook. Je sais que ça ne te tracasse pas, chiens qui aboient ne mordent pas.
Dans quelques semaines, tous refermeront les yeux sur tes petites infractions habituelles, tes permis non respectés, tes passes-droits communaux et autres pécadilles.
Nous resterons tous les deux, comme des vieux amis,  toi avec René, Philippe, Bart et Coucke-ville et moi avec ma liste de citoyennes aux prochaines élections.
Ho, bien sûr, je ne suis ni riche, ni influent, ni aussi cultivé que toi.
Je ne sais pas arroser les décideurs, j'aime "juste" mon pays comme un amant: son épouse, comme le bourdon la fleur du Groseillier, comme le peintre: son paysage.


PS: Je te trouve très beau sur ton dépliant, le cadeau sous le bras, dominant femme et enfants. Tu ressembles à Donald Trump dominant l'Amérique 

Bien a toi

Bernard Adam, rue du Colonel Vanderpeere 5, 6940 Durbuy (GDH)
Pays de Durbuy, liste citoyenne pour les élections de 2018

Changer ? Changeons !

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s

Le malaise est grand. 

« J’ai vraiment l’impression que la Ville est aux mains de cabinets (NDLR, visant plus particulièrement le cabinet Collin). On investit à tout va, notamment en matière touristique, alors qu’on ne sait déjà même pas entretenir les infrastructures existantes. Il y a d’autres priorités. De plus, d’un point de vue humain, la gestion de la fusion des Maisons de Tourisme notamment concernant la communication au personnel, est à revoir ».

Ces paroles d'Olivier Désert , président de la maison du tourisme Marche-Nassogne et ex*conseiller communal CDH à Marche s'applique plus encore à Durbuy.


Il semble qu'aucune commune du nord Luxembourg ne soit plus capables de résister à l'homme fort de la région, René Collin.
Il fait la pluie et le beau temps, distribuant l'argent public aux bourgmestres sages en gelant l'argent des autres.
Collin veut transformer le nord luxembourg en un immense terrain de jeux et de sport pour touristes du nord.
Il est prêt à tout: Brader les forêts, modifier les plans de secteur, supprimer les zones natura 2000, dilapider un patrimoine millénaire, introduire les loups dans nos forêts et dans nos bergeries.

Présent depuis la fusion des communes (40 ans au 1 janvier 2017)et pour certaines sections de Durbuy, depuis...avant guerre, le CDH est présent, partout. A tel point que les citoyens n'ont plus le droit de exister à Durbuy.
Les  Huis clos se succèdent au conseil communal et l'opacité des transactions se renforce.
Après 40 ans, les élus sont à court d'idées. 
Les chiffres sont au rouge, la chômage , les soins de santé, le revenu d'insertion, la construction...(voir étude Réal 2016)
Rien ne va plus. 
René, père Noël moderne, une manne de pognons dans une main et une baguette dans l'autre, va remettre de l'ordre.
Infrastructures, parkings, nouvelle maison du tourisme bidon, tout y passe. Et puis un gros investisseur, à prendre ou à laisser !

Le malaise est grand...

Changer ? Changeons !


 

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s

L'éthique ! et tic et tac...ticitic en politic..la poliétique?

C'est bizarre, toutes ces affaires de conflits d'intérêts, de quasi-pots de vins, de réunions non prestées mais payées, tous des trucs qui sortent dans la presse.
D'autant que les "politiques" ne se sentent pas du tout concernés. Pas de ça chez nous .

Pourtant, des conflits d'intérêt, il y en a, à Durbuy comme ailleurs.
Un échevin président du conseil d'administration d'une société coopérative en situation de monopole sur la commune est un exemple parmi des dizaines.

Ce qui va se passer le 27 décembre me fait peur.
La nomination de la directrice du forum de la mobilité au poste de conseillère communale.forum de la mobilité

Cette ASBL dont les objets sont la mobilité des personnes handicapées, la mobilité générale et l'insertion sociale, est une ASBL 100% ville de Durbuy. Dans un premier temps, cette asbl s'est penchée sur la mobilité des personnes handicapées.
Son conseil d'administration varie avec les majorités au pouvoir et l'actuel administrateur délégué est l'échevin des finances, Monsieur Françis Dumoulin.

Elle (asbl) pourrait devenir dans les années qui viennent un acteur incontournable de la mobilité dans notre zone rurale pour autant qu' elle s'ouvre à d'autres acteurs et aux services citoyens.

Les nouvelles fonctions de sa directrice ne vont-elles pas, de par ses tâches naturelles, ouvrir la porte au clientèlisme au sein de l'asbl, aux  "passes-droit", ou simplement aux invititations au vôte utile.... 
Dans le cadre de son mandat communal, elle entrera un jour ou l'autre en conflit avec les intérêts de l'asbl qu'elle dirige.
Tout naturellement elle la favorisera au détriment d'autres acteurs de terrain.
Quelle sera sa réaction en cas (inévitable) d'ubérisation de la mobilité sur son territoire. Quel intérêt primera? Celui du forum, du citoyen, de la mobilité, de son parti ?

La tendance ne sera-t-elle pas de réduire les projets du forum de la mobilité à ceux de son parti politique, ou du bourgmestre.

La fonction de directrice d'un organisme public est-elle compatible avec une fonction politique ?

L'éthique en politique facilite la transparence démocratique
Le mélange des genres n'améliore pas le service à la population.

 

Changer, Changeons

 

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s

Du conseiller communal au président de parti en passant par le ministre, les rapports à l'argent de nos élus posent questions.
La mine orgasmique et les discours d'Alexander DE Croo au forum de Davos ne laisse aucun doute à ce sujet.

Qu'un petit (e) bonhomme (bonne-femme) insignifiant (e) entre dans le bureau d'un (e) élu (e) une liasse de billets de 500 € à ma main et il (l'élu(e)) se transforme instantanément en moquette ou en brosse à cirer "les pompes"

A Durbuy, on connaît cette situation depuis longtemps.

Elle s'est amplifiée depuis quatre années avec l'actuel collège et le CDH seul au pouvoir. 
Copinage tout azimut est la règle. Coucke, Marten, Charlier, un riche chasseur ou un riche propriétaire et c'est parti!

Tout est devenu secrets. Qui est qui ? Qui rencontre qui? Qui fait quoi ? A qui c'est? Chhhhuuuut...silence, ça tourne en rond
On traite les dossiers hors citoyen, hors démocratie, hors débat, à huis clos, sans concertation,sans respect pour le personnel employé (Jean Pol Sartre doit bien rire dans sa tombe avec "son enfer" à Huis clos)

L'opposition s'est tue, lobotomisée, perdant le sens critique que doit avoir tout représentant de la population.
Dernièrement, la représentante Ecolo au conseil est tombée dans le piège en partant au Japon au frais du contribuable, il y a quelques semaines.

L'engagement politique des citoyens reste l'alternative, la seule!
Aux politiciens qui distillent l'idée de l'incapacité des citoyens à se gérer, il faut leur faire savoir que d'ici quelques mois, ils seront redevenus des citoyens comme les autres, eux aussi!

La politique est une chose bien trop sérieuse pour la laisser aux politiciens.
Engageons-nous !

Changeons, changez !

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s

Vous êtes instables, feignant(e), superficiel(le) scotché(e) à votre smartphone…wink
 

À vous la parole !

Si vous avez entre 16 ans et 36 ans et une bonne dose d'altruisme, le pays de Durbuy , liste citoyenne pour les élections de 2018, vous attend.

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s

Quelques mesures pour mettre en œuvre une démocratie citoyenne

Critiquer, c'est facile. C'est nécessaire mais il faut proposer autre chose.
Le fonctionnement politique actuel à Durbuy repose sur le clientélisme, la mise valeur personnelle, la prise de décision par une seule personne et la main mise sur les décisions de l'administration.
Ce n'est pas acceptable.
Voici quelques proposition...nous attendons les vôtres

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s