Le territoire

 

L'évolution du territoire...
La densité de population, en 2006, 67,24 h/km2 pour 73,2 fin 2016 soit une augmentation de +/- 6 h en 10 ans
En 2006, chaque habitant occupait en moyenne une parcelle de 578,1 m2. 10 ans plus tard, elle est de 612,3 m2 ( +34,2 m2)
La part des zones artificialisées a augmenté, passant de 7.2 % à 7,9 % (+0.7 %)
et la part des terrains résidentiels a augmenter, de 3,9 % à 4,5 % .( +0;6 %)
La surface à usage agricole a diminué de 0,5 % (Ce qui correspond à la hausse résidentielle)
Évolution de l'offre potentielle de terrains urbanisables, en 2012, 41,2 % et en 2017, 39,6 % (-0,6 %)
( Càd le reste des terrains non encore urbanisés sur la commune)

Le prix moyen des terrains à bâtir a fortement augmenté ces dernières années (et a encore augmenté en 2015-2016-2017) passant de 23,35 € le m2 en 2006 pour 35,26 € en 2014 soit un bond de 50 %

Qu'est-ce qu'on peut retenir.
Une baisse des surfaces des terres à usage agricole.
Malgré la part croissante des terrains urbanisés (1 % en 15 ans), les prix continuent de grimper, mettant hors circuit nos jeunes ménages... Un comble.
La diminution des surfaces des parcelles pourrait être une des solutions pour casser la hausse des prix, mais n'est pas appliquée.

(Notre territoire nous appartient)

Changeons

Bernard Adam